Les mini-dossiers de Mimile

Phobies

araignee

Avez-vous remarqué à quel point on nous fout les jetons. Terrorisme, chômage, alcool, tabac, vitesse, retraites, poules, viande hachée, avions, trains…tout est bon pour nous faire fouetter. Petit à petit, on devient sournoisement et à l'insu de notre plein gré, créatophobes (peur de la viande), potophobes (peur de boire), aérodromphobes (peur de l'avion), sidérodromophobes (peur des trains), tachophobes (peur de la vitesse), thaasophobes (peur de rester inactif), ptéronophobes (peur des plumes)…

Pour peu qu’on soit un tantinet apopathodiaphulatophobe (peur de la constipation) et en même temps autodysosmophobe (peur de répandre des odeurs nauséabondes), je vous garantis qu’on est bon pour la désinfection ou, au mieux, la psychanalyse hebdomadaire.

Sachant par ailleurs que la moitié des gaulois est victime de lévophobie (peur de ce qui est à gauche) et l’autre de dextrophobie (peur de ce qui est à droite), sans compter les pogonophobes (peur des barbus) et autres ergophobes (peur du travail), je vois mal comment on va pouvoir s’en sortir dans le contexte du moment. Tant qu’on n’est pas tous génophobes (peur du sexe) ou musophobes (peur des souris), on a encore une chance! Heureusement que nos politiques qui ne sont ni katagélophobes (peur du ridicule), ni phonémophobes (peur de réfléchir) vont remettre de l’ordre dans tout ça...