07 mars 2005

L'actualité du jour Je perds la tête Une banque de Jerusalem aurait blanchi plusieurs millions de dollars avec la complicité présumée de financiers russes...Cette fois, j'y perds mon cyrillique!
Posté par Desvigne à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2005

L'actualité du jour Loi des séries L'ex grand Argentier n'a pas de pot...En sus d'avoir perdu la mémoire et son maroquin, il s'est aussi fait chouraver sa feuille d'impôts...La loi des séries, c'est vraiment terrible...Consolation: d'autres feuilles vertes ont "disparu" dans le lot...On va sûrement en entendre parler dans les mois qui suivent...
Posté par Desvigne à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2005

L'actualité du jour Agent secret très public Le monde change. Assurément. Ainsi les agents secrets n'ont plus rien de "secret". Ils ont même droit à des funérailles nationales. J'y perds mon polar, moi qui fut élevé dans la certitude que la bande contenant les instructions de la mission "s'autodétruisait dans les 5 secondes", que  le 007 de service n'avait aucune existence légale et qu'il ne pouvait par là même espérer un quelconque secours de ses supérieurs en cas de mauvais temps...et encore moins de reconnaissance... [Lire la suite]
Posté par Desvigne à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2005

L'actualité du jour Indigestion Le gazier qui s'était perdu dans une ancienne champignonnière pendant 35 jours va pouvoir retourner aux champignons. En plus d'en avoir bouffé à satiété matin et soir, il s'est fait virer par son patron pour " absence injustifiée". A sa place, j'irais plutôt aux pissenlits...
Posté par Desvigne à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2005

La citation du jour   "Si les pauvres n'existaient pas, le riz serait aussi cher que le caviar et ce n'est souhaitable pour personne."   Le Ducon 2005
Posté par Desvigne à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2005

L'actualité du jour Terreur Il y a maintenant plusieurs semaines que je nourris un bataillon de merles, mésanges et autres rouges-gorges privés de nourriture par les intempéries qui font grelotter la Gaule. Un geste qui ne coûte rien, hormis le fait d'y "prêter attention",  les résidus quotidiens de nourriture d'un couple de gaulois moyen permettant d'alimenter plusieurs couvées, voire les copains des copains. Je m'égare alors à songer, sans vouloir jouer les mère... [Lire la suite]
Posté par Desvigne à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]